Le streaming du jour #100 : Spain - ’Blue Moods Of Spain : A History, Pt. 2’

100ème entrée déjà pour notre "streaming du jour", consacré pour la peine à l’un des plus beaux trésors cachés des années 90 qui n’avait jusqu’à ce jour jamais livré tous ses secrets.

Deuxième volet dans la série de compilations entamée l’an dernier par Spainautour des toutes premières démos du groupe, Blue Moods Of Spain : A History, Pt. 2 s’attache en effet à l’œuvre maîtresse de Josh Haden et de sa bande : sorti en 95, The Blue Moods Of Spain fut de ces albums dont le supplément d’âme laisserait une trace indélébile dans le cœur des auditeurs qui devaient découvrir à l’époque dans un élan downtempo de majesté décharnée ce rock feutré à nul autre pareil, marqué par la mélancolie solaire de la soul voire du gospel et par le jeu de basse du pater jazzman Charlie Haden, le fiston ayant d’ailleurs hérité du même instrument.

Un vrai bonheur par conséquent que de découvrir, avec ce Phone Machine de plus de 8 minutes jouées sur du velours, un véritable inédit d’époque demeuré plus de 15 ans dans les tiroirs du groupe pour accompagner les 8 démos ou versions alternatives transférées des cassettes d’Haden pour l’occasion, parmi lesquels un World Of Blue d’autant plus tourmenté par le violon lancinant de Petra Haden sur fond de pluie battante, Untitled #1désossé jusqu’à sa substantifique moelle acoustique, Her Used-To-Been à la neurasthénie encore magnifiée par les effets fantomatiques sur le chant du Californien ou surtout le premier jet déjà fabuleusement hiératique d’It’s So True, qui serait plus tard amputé de deux minutes. Ray Of Light aura même droit à un traitement de faveur avec pas moins de deux variations pour clôturer l’ensemble, la première au spleen presque apathique et la seconde aux accents jazzy plus voluptueux dans l’esprit de la version finale mais agrémenté de superbes harmonies inédites dont on se demande bien comment elles ont pu passer à la trappe.

Et puisque flyers, photos d’archives et notes personnelles ne sont disponibles qu’en cas d’achat par l’intermédiaire de la page Bandcamp de Spain via un booklet pdf de 20 pages, l’occasion est toute trouvée pour soutenir le groupe dont la campagne de financement du nouvel opus The Soul Of Spain via Kickstarter a malheureusement échoué à plus de 3000 dollars du montant espéré. D’ores et déjà enregistré avec un nouveau line-up et les sœurs Petra et Tanya Haden aux cordes, le successeur d’ I Believe a donc plus que jamais besoin de vous pour trouver le chemin des bacs et faire honneur 10 ans après à la reformation inespérée d’un groupe dont l’aura culte aura su demeurer intact sans pour autant jamais le mener au succès.

 

 

RabbitInYourHeadlights